Connexion
ou

Se connecter sans Facebook
Inscription
ou

S'inscrire sans Facebook
Cocher les 3 cases ci-dessous :
Votre inscription est presque terminée. Veuillez cliquer sur le lien que vous allez recevoir par e-mail.
J'ai compris. Merci.

Vous organisez votre prochain voyage ?

Créez gratuitement un itinéraire complètement personnalisé !

GUIDES TOURISTIQUES

Andalousie

Organisez et réservez

Un voyage complet

Itinéraire | Transports | Hôtels | Visites
Créez votre itinéraire
Introduction

Carte d'identité

Informations pratiques

Climat et météo

Santé et sécurité

Cuisine et boissons

Géographie

Que faut-il visiter ?

Histoire

Art et culture

Arriver et quitter

Se déplacer

Andalousie

L'Andalousie est une région située au Sud de l'Espagne. Elle regroupe les provinces d'Almeria, de Cadix, de Cordoue, de Grenade, de Huelva, de Jaén, de Malaga et de Séville. Si l'Andalousie est reputée pour ses plages ensoleillées, elle l'est également pour la richesse de son Histoire et de son patrimoine. Partez à la découverte de l'Alhambra de Grenade, de l'Alcazar de Séville et de la Grande Mosquée de Cordoue. Vivez comme un cow-boy, le temps d'une virée dans le "Far-West" du désert de Tabernas. 
Les paysages andalous vous offrent un éventail de formes et de couleurs. Vous pourrez ainsi admirer une mer d'oliviers sur les collines de Jaén ou faire l'ascension de l'Upper Rock, grand rocher de Gibraltar. 
Les grandes villes andalouses accueillent quant à elles de nombreux bars, restaurants et magasins. On y trouve une multitude de musées, théâtres, opéras, salles de concert ainsi que divers monuments historiques. 


 

Carte d'identité de l'Andalousie

Subdivision : L'Andalousie fait partie des 17 régions espagnoles. Elle est elle-même divisée en 8 provinces (Almeria, Cadix, Cordoue, Grenade, Huelva, Jaén, Malaga et Séville).
Population : 8 390 723 habitants
Densité : 96 hab/km2
Superficie : 8 726 800 ha = 87 268 km2
Monnaie : Euro

Informations pratiques en Andalousie

Sites Internet utiles

www.spain.info/fr, site de l'Office du tourisme
www.andalucia.org, site officiel de l'Office du tourisme d'Andalousie
 

Climat et météo en Andalousie 

L'Andalousie dipose d'un climat méditerranéen. On distingue quatre saisons. 

Moyenne des températures en °C Janvier Février Mars Avril
Minimales 5 6 9 11
Maximales 15 17 20 24
 
Moyenne des températures en °C Mai Juin Juillet Août
Minimales 13 17 20 20
Maximales 27 32 36 36
 
Moyenne des températures en °C Septembre Octobre Novembre Décembre
Minimales 18 14 10 7
Maximales 32 26 20 16

Santé et sécurité en Andalousie

Carte européenne d'assurance maladie

Avant de partir en Andalousie, et en Espagne de manière générale, nous vous conseillons de vous procurer la carte européenne d'assurance maladie. Faites-en la demande auprès de votre centre de sécurité sociale. Comptez une quinzaine de jours pour la recevoir. Elle est valable pendant un an après sa réception. 

Moustiques

Les moustiques sont très présents en Andalousie, pensez à vous protégez ! 

Cuisine et boissons en Andalousie

Boissons traditionnelles

Quoi de plus rafraîchissant qu'une bonne bière après une journée de visites ? Demandez "una cerveza" si vous désirez une bière en bouteille. Si jamais vous voulez une pression, il vous faudra demander "una caña".
L'Andalousie produit ses propres bières parmi lesquelles l'Alhambra (Grenade), la Domus, la Cruzcampo (Séville), la Far West (Almeria). 
Le "granizado de limón" est aussi une spécialité andalouse. Il se compose de jus de citron, de sucre et de glace pilée. Il peut se décliner en "granizado de café" (le citron est alors remplacé par du café) ou toutes autres variétés de fruits. 
Trois grands types de vins caractérisent l'Andalousie : les vins de Jerez (Xérès en Français), les vins de Malaga et les vins de Montilla-Moriles. 

      

Entrées

- Le gazpacho : soupe froide de légumes crus.
- Le salmorejo : gazpacho provenant de Cordoue, plus épais et contenant des morceaux d'œuf dur et de jambon.
- L'ajo blanco : gazpacho à l'ail, aux amandes pilées, au citron, à l'huile d'olive et au pain dur.
- Le chorizo
- La tortilla del Sacromonte : tortilla (sorte d'omelette) provenant de Sacromonte (quartier de Grenade), composée d'abats de mouton et/ou de veau. 
- Les almojabanas : beignets au fromage blanc accompagnés d'un coulis de miel.
- Les anchois marinés 
- Les sardines à l'huile : généralement déclinées sous forme de tapas.
- Les ensaladas : salades diverses (de pommes de terre notamment).

      

Plats

En Andalousie vous trouverez une grande variété de poissons, dont des fritures. 

Toutefois, cette région est très connue pour sa production de jambons. Le jambon Serrano (de la Sierra) est issu du porc blanc domestique. Celui-ci est principalement élevé dans la vallée du Guadalquivir et dans la région de Trevélez. 
Le jambon ibérico provient de porcs de race ibérique et de couleur noire (d'où le nom de pata negra, "patte noire"). Ceux-ci sont nourris aux glands et élevés en liberté. La véritable production de pata negra est encadrée par des lois strictes. Aussi, le porc n'est pas tué avant ses 14 mois d'âge. Les meilleurs jambons ibérico se trouvent à Jabugo (AOC). Leur qualité est évaluée selon une notation de 1 à 5 "Jotas" (ex : JJJJJ). Ceux qui bénificient de 5J proviennent de porcs exclusivement nourris de glands. Le prix du jambon est alors relativement élevé. 

      

Les amateurs de viande se régaleront de "rabo del toro'" à savoir de queue de taureau en sauce, que l'on trouve généralement à Cordoue. Vous pourrez également déguster des "riñones al jerez" (rognons au xérès), du "morcilla" (boudin) ou encore du "cordero lechal' (agneau de lait). 

Fromages

Si la production de fromage est conséquente en Andalousie, les Andalous le mange souvent en dehors des repas (sous forme de tapas). On trouve de très bons fromages de chèvre et de brebis. 

Desserts

Pour le dessert, vous pourrez savourer toutes sortes de pâtisseries et de confiseries comme du turrón (aux œufs, fruits et pâte d'amande), du gâteau au saindoux et cheveux d'ange, du pain d'épice, des beignets ou de la tourte aux œufs durs. 

Géographie de l'Andalousie

L'Andalousie se situe au Sud de l'Espagne et s'ouvre sur le continent africain qui lui fait face. Gibraltar ne se trouve d'ailleurs qu'a 14 kilomètres du Maroc.
Au Sud-Est (entre Alicante et Almeria), le climat est subdésertique. La steppe y est plantée de palmiers. Au Nord se trouve la sierra Morenna. S'y dresse une petite montagne séparant cette région de celle de Madrid. Au Sud, les chaînes Bétiques s'étirent sur 800 kilomètres. Le point culminant de l'Espagne (3481 mètres) se trouve dans la sierra Nevada, à seulement 20 kilomètres de la mer. À l'Ouest, la sierra Ségura et la sierra Cazorla offrent des paysages très sauvages. Entre Séville et Cadix s'étend la vallée du Guadalquivir. 

   

Histoire de l'Andalousie

Origines et développement de l'Andalousie

C'est dans la province de Grenade que fut découvert, en 1982, ce que l'on considère comme le plus vieux fragement d'os humain. Daté de 1 à 2 millions d'années, il aurait appartenu à un ancêtre de l'Homo Sapiens
Des vestiges de la période paléolithique sont visibles dans les grottes de la Cueva de Ardales et de la Cueva de la Pileta (près de Ronda). Entre 3000 et 2000 av. J.-C. (période néolithique), les premières civilisations espagnoles de l'âge des métaux s'installèrent à Los Millares (village près d'Almeria). À cette époque, des monuments funéraires et des dolmens furent érigés. On en trouve notamment près d'Antequera (province de Malaga). 
Aux environs de 1000 av. J.-C., une riche civilisation nommée "Tartessos" aurait vécu à l'Ouest de l'Andalousie. Elle aurait beaucoup échangé avec les Phéniciens et les Grecs. Plus tard, les auteurs grecs, romains ou encore bibliques évoqueront la puissance et la prospérité de cette civilisation. 

      

Au VIème siècle, les Phéniciens et les Grecs furent chassés à l'Ouest. Au même moment, les Ibères (peuple du Nord de l'Espagne) conquirent l'Andalousie. Par la suite, les Carthaginois entrèrent en conflit avec Rome. S'en suivirent les deux guerres puniques (264 - 241 av. J.-C. et 218 - 201 av. J.-C.). La victoire fut remportée par Rome à Ilipa en 206 av. J.-C. (près de l'actuelle ville de Séville). Les vainqueurs fondèrent Italica, première cité romaine dont Trajan et Hadrien étaient originaires. Dès lors, l'Andalousie devint l'une des régions les plus riches et les plus civilisées de l'Empire. Le christiannisme y fut introduit au IIIème siècle ap. J.-C.

Conquête et Reconquête

Au VIème siècle, les Wisigoths s'emparèrent de la péninsule ibérique. 
632 marque la mort du prophète Mahomet. En 711, Tariq ibn Ziyad, gouverneur de Tanger, entre à Gibraltar avec 10 000 hommes (alliés aux Wisigoths contre Rodéric). Quelques années plus tard, les musulmans conquirent toute la péninsule ibérique (exceptées quelques zones des Asturies). Al-Andalus fut alors le nom donné aux territoires islamiques. Plus 800 ans de reconquête chrétienne, appelée Reconquista, marquèrent l'Andalousie.
Jusqu'au milieu du XIème siècle, de petits états chrétiens subsistèrent, considérés comme trop faibles pour représenter un danger auprès du pouvoir musulman. 
Le siège de ce pouvoir et son foyer culturel furent établis à Cordoue (entre 756 et 1031), à Séville (entre 1040 et 1248) et à Grenade (entre 1248 et 1492). De ces implantations successives demeurent de nombreux palais, mosquées, jardins ou encore universités. 

   

Au XIIIème siècle, le nombre de musulmans restant sur le territoire était signicativement mince. Ils furent dès lors appelés Mudéjars. Alphonse X (fils de Ferdinand III), fit de Séville l'une des capitales de Castille. Il y attira des érudits afin d'en faire un épicentre culturel. Les musulmans furent "définitivement" expulsés par Philippe III entre 1609 et 1614. 

L'Andalousie et les Amériques

En 1492, avec l'appui financier des rois catholiques, Christophe Colomb traversa l'Atlantique afin de découvrir une route vers l'Orient. La découverte des Amériques ouvrit de nouvelles perspectives pour le port de Séville. Celui-ci devint l'un des grands centres du commerce mondial. Séville devint la principale cité d'Espagne, et ce jusqu'à la fin du XVIIème siècle, bien que Madrid ait été nommée capitale nationale en 1591. 
Si la prosperité de Séville se fit ressentir à Cadix et plus modérément à Jaén, Cordoue et Grenade, la plupart des Andalous n'avaient rien (ni terre, ni propriété). 
Le XVIIème siècle est synonyme de déclin. Des cargaisons d'argent venant des Amériques furent perdues lors de différents naufrages. En Andalousie, des épidemies et de mauvaises récoltes entraînèrent la mort d'environ 300 000 personnes (dont la moitié de la population sévillane en 1649). En outre, le Guadalquivir qui marquait le lien entre l'océan et Séville s'envasa petit à petit. La ville fut contrainte de céder sa place d'office du contrôle du commerce à Cadix. 

La dynastie des Bourbons

1701 marque le début de la dynastie espagnole des Bourbons. Au XVIIIème siècle, la puissance de cette monarchie est telle que de nombreux chantiers furent menés en Andalousie. On compte parmi eux l'édification de la manufacture de tabac de Séville ou encore la construction d'une grande route reliant Madrid à Séville et Cadix.
À cette époque Cadix joue un rôle commercial important et l'Andalousie attire des immigrants provenant de diverses régions d'Espagne. En 1787, l'Andalousie est peuplée d'environ 1,8 million d'hommes. 

Déclin et révoltes de l'Andalousie

Cadix fut assiégée par les armées de Napoléon Bonaparte mais résista (de 1810 à 1812). Une nouvelle constitution y fut adoptée, visant à proclamer la souveraineté du peuple et réduisant ainsi l'impact de la monarchie, de la noblesse et de l'Église. Cette période fut cependant de courte durée puisque Ferdinand VII (1814 - 1833) abolit cette constitution et rétablit pour un temps l'Inquisition.
En 1877, l'Andalousie regroupait environ 3 millions d'habitants (soit un quart de la population espagnole). Son déclin fut tel qu'elle devint l'une des régions les plus pauvres d'Europe. Face aux nobles propriétaires et aux bourgeois, les pauvres (appelés "jornaleros" en raison de leur travail agricole journalier) tentaient de survivre. 
En 1873, le première République fut établie par le gouvernement libéral mais ne dura que 11 mois et la monarchie fut remise en place. 
Les paysans andalous commencèrent à se rebeller en provoquant des émeutes. En 1910, Séville vit naître un puissant syndicat anarchiste nommé Confederacion Nacional del Trabajo (CNT). En 1919, la confédération comptait 93 000 membres en Andalousie. 
En 1923, le général de Jérez de la Frontera, Primo de Rivera, créa une dictature militaire modérée. Celle-ci reçut la coopération du grand syndicat socialiste, l'Union General de Trabadores (UGT). Primo de Rivera fut destitué en 1930, selon les volontés du roi et d'une partie de l'armée. 

L'Andalousie et la guerre civile

1931 signe la victoire des Républicains aux élections municipales. C'est le début de la Seconde République, période tant idéaliste que tumultueuse, qui s'achèvera par une guerre civile. L'Espagne fut alors divisée en deux camps, les socialistes (et les anarchistes) et les conservateurs. Les nationalistes furent à l'origine de dizaines de milliers de fusillades et pendaisons de Républicains. Les Républicains massacrèrent quant à eux environ 7000 prêtres, moines et nonnes du pays, qu'ils voyaient comme des partisans de Franco. Pas moins de 350 000 victimes furent déplorées en Espagne. 

En Andalousie

Les anarchistes s'imposèrent en Andalousie. Ils abolissèrent la propriété privée et brûlèrent églises et couvents. Toutefois, Cadix, Cordoue, Jerez, Séville et Grenade tombèrent rapidement aux mains des nationalistes. À Cordoue 4000 personnes furent tuées, dont le grand poète Federico Garcia Lorca.
Les anarchistes installés à Malaga y tuèrent 2500 personnes. Cette ville devint nationaliste en 1937 et des milliers de personnes furent à nouveau exécutées.
L'Est de l'Andalousie (provinces d'Almeria, de Jaén et une partie de la province de Grenade) fut républicaine jusqu'à la fin de la guerre. 

L'Andalousie et Franco

À la fin de l'année 1936, Franco se proclama général en chef des nationalistes. Il fut soutenu par l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste, qui lui fournirent des armes, des avions ainsi que 92 000 hommes.
En raison de la dictature en place, l'ONU décida de boycotter le commerce avec l'Espagne. La fin des années 40 est alors marquée par faim, surtout dans les régions pauvres comme l'Andalousie. Dans les années 70, on déplorait encore le fait que certains villages d'Andalousie n'aient pas accès à l'eau et à l'électricité. Il en allait de même pour l'enseignement. 

L'Andalousie après Franco

À Franco succéda le prince Juan Carlos en 1975 et une vague de libéralisation envahit le pays. Au début des années 80, l'Espagne fut marquée par la "Movida", période d'effervesence culturelle et festive. Le parti socialiste arriva au pouvoir et améliora nettement les conditions de vie des plus pauvres en Andalousie. 
Dès lors cette région forgea son économie sur le tourisme et l'industrie.

Art et culture en Andalousie

Le flamenco

Le flamenco est probablement l'art le plus représentatif de la région. Il trouve sa source chez les gitans qui habitaient la basse vallée du Guadalquivir, à l'Ouest de l'Andalousie, à l'aube du XIXème siècle. Il vit le jour autour d'un axe reliant Séville, Jerez de la Frontera et Cadix. Au début du XIXème siècle, le flamenco se chantait et se dansait dans les tavernes (notamment dans le district de Triana à Séville). Cet art faisait la fierté des pauvres. C'était aussi leur moyen d'expression, presque considéré comme une langue. C'est en 1750 que le flamenco est evoqué pour la première fois, dans "Le livre des gitans de Triana" écrit par Jerónimo de Alba Diéguez. Il parle alors de "danza del Cascabel Gordo, dansée par "12 vierges gitanes". 
Le flamenco se définit selon 4 styles de base, dits "palos", que l'on trouve dans les provinces de Cadix, Séville, Malaga, et Grenade. Il s'agit des soleares, des siguiriyas, des tangos et des fandagos. 

  

La corrida

La corrida est inscrite dans la culture espagnole, et tout particulièrement en Andalousie. Aussi, la question de la souffrance animale et de la cruauté infligée à la bête ne se pose même pas. À l'heure actuelle, seule la ville de Barcelone interdit cette pratique considérée dans toute l'Espagne comme un sport et un art nationaux. Si les Andalous ne sont pas tous fervents de corrida, il ne sont pourtant que très peu à lutter activement contre cette pratique. Si vous souhaitez assister à une corrida, sachez que le prix est équivalent à celui d'une place de concert. 

    

Les arts

Les premiers hommes laissèrent leurs marques en Andalousie, notamment dans des grottes telles que la Cueva de la Pileta ou la Cueva des Los Letreros. 
Le musées archéologiques de Séville et de Cordoue ainsi que le Museo Provincial de Jaén exposent des œuvres réalisées par les Ibères (population protohistorique des VIème et Vème siècles av. J.-C.). Vous pourrez donc découvrir des sculptures en pierre représentant des animaux ou des divinités.  
À Italica, Ecija, Carmona, dans le Palacio de la Condesa de Lebrija de Séville ou dans les musées archéologiques de Cordoue et de Séville, vous pourrez observer des mosaïques et des sculptures de l'époque romaine. Notez cependant que toute la beauté des arts décoratifs se retrouve principalement dans les monuments construits au cours de la domination musulmane. 

Pendant la Reconquista, Séville fut le centre artistique de l'Andalousie. De nombreuses œuvres y furent créées. Parmi elles se trouve l'immense retable de la cathédrale de Séville, réalisé par l'artiste flamand Pieter Dancart en 1482. Il se compose de plus de mille figures bibliques ! 
Au XVIe siècle, l'essor de Séville est considérable. La ville reçoit les influences humanistes et classiques de la Renaissance. 
Le Siècle d'Or, dit "Siglo de Oro", s'étend entre le XVIème et le XVIIème siècle. Il est marqué par un peintre illustre, Diego Velasquez. Celui-ci naquit à Séville et devint ensuite peintre officiel à la cour de Madrid. Le museo de Bellas Artes de Séville possède une importante collection relative à cette période. 
Francisco de Zurbaran (1598-1664), autre peintre reconnu, vécut presque toute sa vie à Séville. 
Si Francisco de Goya (1746-1828) n'est pas andalou (puisque originaire d'Aragon), il dépeignit à plusieurs reprises des scènes de tauromachie vues à Ronda. 
Certaines de ses œuvres sont d'ailleurs exposées dans la cathédrale de Séville ainsi qu'à l'Oratorio de la Santa Cueva, à Cadix. 
Pablo Picasso (1881-1973) est né à Malaga mais partit vivre au Nord dès l'âge 9 ans. Depuis 2003, Malaga accueille un musée Picasso, dont les œuvres furent majoritairement données par la famille.

Côté cinéma, Antonio Banderas est lui aussi né à Malaga (en 1960). 
En outre, les paysages désertiques des environs de Tabernas (province d'Almeria) furent plusieurs fois utilisés comme décors pour des western-spaghettis. 
L'Andalousie a également servi de décor pour le film Lawrence d'Arabie (1962).

    

Les monuments historiques

Durant la longue domination musulmane, de nombreux édifices furent construits. La plupart d'entre eux sont aujourd'hui classés, véritables trésors du patrimoine andalou parmi lesquels :

La Grande Mosquée de Cordoue

Elle est considérée comme le monument islamique le plus important d'Occident. Cet ensemble palatial fut construit à l'initiative de d'Abd Al Rahman Ier afin d'asseoir son pouvoir et d'élever la ville au rand d'émirat, en 756. Elle fut bâtie à l'endroit même où se dressait la basilique Saint-Vincent, détruite pour laisser place à ce nouvel ensemble. Il s'agissait d'une basilique wisigothe. Ne manquez pas la cours des orangers, la salle de prière, la chapelle principale, la mascura, le mihrab ainsi que la chapelle Santa Teresa.

L'Alhambra de Grenade

Ce monument est bâti sur les hauteurs de Grenade. Il accueille des millions de visiteurs chaque année, ce qui fait de lui le monument le plus visité d'Espagne. Pour sa grande majorité, l'Alhambra fut construite entre le XIIIème et le XVème siècle. Au fils des règnes successifs, elle connut de nombreux agrandissements et ajouts. Elle dipose de 2200 mètres de remparts. Ne manquez pas la puerta de la Justicia, l'Alcazaba, les palais nasrides, le palais de Charles Quint, le Generalife ainsi que l'Iglesia Santa Maria de Alhambra. 

L'Alcazar de Séville

Au Xème siècle, l'Alcazar n'était qu'une forteresse. Au XIIème siècle le "patio de Yeso" fut construit. Ce n'est cependant qu'au milieu du XIIIème siècle que le site devint ce qu'il est aujourd'hui. De nombreux artistes et artisans vinrent y travailler au fil des époques, laissant derrière eux une architecture et des décors aussi riches qu'hétéroclites. Vous observerez un mélange de mudéjar, de gothique ou encore de baroque. Saviez-vous que Christophe Colomb et Magellan s'y rendirent pour obtenir les subventions nécessaires à leurs voyages ? Ne manquez pas le patio de la Monteria, le Palacio Mudéjar et les jardins de l'Alcazar. 

    

Le catholicisme

La population espagnole est majoritairement catholique (environ 80%). Le baptême, la communion ou encore le mariages regelieux ont une importance toute particulière. Toutefois, la religion est aussi un bon pretexte pour faire la fête. Nombreux sont les jours fériés dus aux fêtes religieuses. Les saints-patrons des diverses villes et villages sont également célébrés. La semaine sainte (qui commémore la Passion et la mort de Jésus-Christ) débute le dimanche des rameaux et s'achève dans la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques. De nombreuses processions sont alors organisées dans les rues. 
On compte un peu moins de 1 million de musulmans, quelques protestants et mormons (environ 310 000) et une poignée de juifs (seulement 40 à 50 000). 

    

Arriver en et quitter l'Andalousie

En train

Depuis Madrid

Vers Cordoue : 2h de trajet
Vers Séville : 2h30 de trajet

En bus

Attention, les trajets en bus sont assez longs !

Depuis Paris

Gares routières de Gallieni et de la Défense, avec la compagnie d'autocar Eurolines. 

Depuis Lyon

Gare routière de Perrache, avec la compagnie d'autocar Linebus. Celle-ci dessert principalement Almeria et Grenade.

En avion

Air France propose des vols à destination de nombreuses villes espagnoles. En Andalousie, la compagnie dessert notamment Séville et Malaga.  

Depuis Paris-Orly

La compagnie Iberia dessert les villes de Grenade, Jerez et Malaga. 
La compagnie Air Europa dessert les villes de Séville et Malaga. 

En voiture

Depuis Paris

Vers Séville : 1800 km, 16h de trajet
Vers Cordoue : 1700 km, 16h de trajet
Vers Grenade : 1600 km, 16h de trajet
Vers Almeria : 1800 km, 17h de trajet

 

Se déplacer en Andalousie

En avion

Deux compagnies effectuent des vols intérieurs : Iberia et Spanair. Vous pouvez relier les villes de Séville, Malaga ou Grenade. 

En train

Ce mode de transport vous permet de vous déplacer aisément de ville en ville. 

En bus

Le bus est un bon moyen de transport pour visiter l'Andalousie. Un trajet coute aussi cher qu'en train mais la fréquence des départ est plus importante. De plus, ce mode de transport est relativement plus rapide que le train. 

En voiture

La voiture est un bon moyen de transport dans la mesure ou elle offre l'indépendance nécessaire pour un road-trip en Andalousie. Toutefois, la circulation peut s'avérer difficile dans les villes. Attention, la vitesse maximale autorisée en Espagne est de 120km/h sur autoroute. 

Ce contenu vous a plu ? Organisez maintenant le planning de votre voyage avec notre planificateur intelligent, choisissez et réservez vos hébergements, enfin téléchargez votre carnet de voyage personnalisé, qui vous accompagnera pendant votre séjour.

Vous aimerez aussi...

Almeria

Antequera

Cadix

Grenade

Cordoue

Ronda

Ùbeda

Gibraltar

Malaga

Jaén

Carmona

Jabugo

Jerez de la Frontera

Activités à visiter : Andalousie

Visiter Andalousie : L'Alhambra

Visiter Andalousie : La Capilla Real

Visiter Andalousie : La Giralda

Visiter Andalousie : Plaza de España

Visiter Andalousie : Cathédrale Notre-Dame du Siège

Visiter Andalousie : Alcazar de Séville

Visiter Andalousie : Musée des Beaux-Arts

Visiter Andalousie : Mosquée-Cathédrale de Cordoue

Visiter Andalousie : La Ciudad

Visiter Andalousie : Arènes

Visiter Andalousie : Las Alpujarras

Visiter Andalousie : Plaza de Vasquez de Molina

Visiter Andalousie : Plaza del Populo

Visiter Andalousie : Cathédrale Santa Maria de Baeza

Visiter Andalousie : Upper Rock

Visiter Andalousie : Musée Picasso de Malaga

Visiter Andalousie : Cathédrale de Jaén

Visiter Andalousie : Palacio Villardompardo

Visiter Andalousie : Plaza San Pedro

Visiter Andalousie : Muelle de las Tres Carabelas

Visiter Andalousie : Monastère de la Ràbida

Visiter Andalousie : Cathédrale de l'Incarnation

Visiter Andalousie : L'Albaicín

Visiter Andalousie : Bains arabes

Visiter Andalousie : Palacio de las Cadenas

Visiter Andalousie : La Sacra Capilla de el Salvador

Visiter Andalousie : Hôpital de Santiago

Visiter Andalousie : Musée de la culture de l’olive

Visiter Andalousie : Gibraltar Museum

Visiter Andalousie : Alcazaba de Malaga

Visiter Andalousie : Paseo del parque

Visiter Andalousie : Finca de la Concepcion

Visiter Andalousie : Quartier San Juan

Visiter Andalousie : Castillo Santa-Catalina

Visiter Andalousie : Corral del Carbón

Visiter Andalousie : L'Alcaicería

Visiter Andalousie : Casa de Pilatos

Visiter Andalousie : Quartier de Santa Cruz

Visiter Andalousie : Plaza de San Francisco

Visiter Andalousie : Parc de María Luisa

Visiter Andalousie : L'Alcàzar de Cordoue

Visiter Andalousie : La Juderìa

Visiter Andalousie : Pont romain

Visiter Andalousie : Synagogue de Cordoue

Visiter Andalousie : El Zoco

Visiter Andalousie : Plaza de la Corredera

Visiter Andalousie : Médina Azahara

Visiter Andalousie : Hammam à l'Andalouse

Visiter Andalousie : Calle Sierpes

Visiter Andalousie : Plaza de toros de la Maestranza

Visiter Andalousie : Puente Nuevo

Visiter Andalousie : Monasterio de la Cartuja

Visiter Andalousie : Plaza de la Duquesa de Parcent

Visiter Andalousie : Iglesia Santa Maria de la Mayor

Visiter Andalousie : Museo del Bandolero

Visiter Andalousie : Museo arqueologico d'Ubeda

Visiter Andalousie : Casa de las Torres

Visiter Andalousie : Fontaine des lions

Visiter Andalousie : Palacio de Jabalquinto

Visiter Andalousie : Plaza de Santa Maria

Dernières destinations ajoutées

Nyaungshwe

Visiter Nyaungshwe, petite ville située dans la remarquable région du Lac Inle, en plein centre de la Birmanie. Organiser et réserver votre voyage avec FacilitaTrip : premier planificateur de voyage intelligent.

Royaume-Uni

Londres

Séjour Londres, Voyage Londres. Que faire à Londres, quoi visiter à Londres ? Organiser et réserver son week-end à Londres avec FacilitaTrip !